télécharger l'article au format PDF

Un nouvel état du monde

Si le Proche-Orient est sous les feux de l’actualité et du conflit entre Israël et le Hezbollah dans un Liban dévasté, c’est bien en Asie que se jouera le sort du vingt-et-unième siècle. C’est ce qu’explique Ignacio Ramonet dans un long et passionnant article intitulé Un nouvel état du monde. En attendant, deux menaces majeures sont suspendues au-dessus de nos têtes : la guerre nucléaire (« la zone allant des frontières occidentales de l’Inde jusqu’au canal de Suez concentre l’arsenal le plus dévastateur de tous les temps ») et la catastrophe écologique, symbolisée par la marée noire en Méditerranée engendrée par le bombardement israélien de la centrale électrique de Jiyyeh, près de Beyrouth.

Après quatre remarques générales (sur l’impact de la mondialisation sur le conflit au proche-Orient, sur le poids grandissant de l’Asie, sur la guerre nucléaire et sur l’articulation entre terrains militaires, économiques et sociaux), Ignacio Ramonet analyse la guerre au Liban en dix considérations. Il analyse notamment la nouvelle donne en matière de diffusion de l’information (via Internet et les portables), le postulat stupide que la démocratisation forcée de la région la rendrait plus pacifique, sur le rôle impérial que le gouvernement étatsunien s’est autoattribué, sur l’énorme déficit creusé par les conflits engagés par les Etats-Unis (500 milliards de dollars en 2005), sur la mondialisation qui revient comme un boomerang au visage des pays industrialisés et qui menace leur prospérité économique, ou sur les conséquences des grandes migrations internationales engendrées par la misère.

Pour conclure ce tableau angoissant mais réaliste, Ignacio Ramonet affirme que les deux défis majeurs à relever pour l’humanité sont l’alerte climatique (dont les effets se font déjà largement sentir) et la fin de l’ère du pétrole.

Derniers livres parus