télécharger l'article au format PDF

Contrôler Internet

Vous qui utilisez quotidiennement le réseau, savez-vous exactement qui le contrôle ? Personne, dites-vous ? Erreur. Comme l’explique Ignacio Ramonet dans son éditorial, Internet est féré l’Icann, un organisme de droit privé basé à Los Angeles et placé sous le contrôle du département du commerce des Etats-Unis. L’Icann gère entre autres la coordination des DNS, les noms de domaine. Et il peut, même s’il ne l’a jamais fait, paralyser le réseau en bloquant les accès aux sites ou les envois de messages électroniques.
En septembre 2006, le contrat qui lie l’Icann au département du commerce étatsunien arrive à échéance. L’occasion de lever cette mainmise sur le réseau par une hyperpuissance dont on connait le peu de respect qu’elle éprouve pour le droit international. L’Union européenne, le Brésil, la Chine, l’Inde et l’Iran souhaitent une réforme. Les Etats-Unis ne veulent même pas en entendre parler.
La solution existe, pourtant : « que l’Icann devienne enfin un organisme indépendant relevant des Nations Unies. »

Dernier livre paru

A paraître le 25 octobre