Le Sénat passe à gauche : quelques idées de réformes

C’est donc dimanche 25 septembre que le Sénat a basculé à gauche, conséquence du talent politique de l’actuel président de la République. Trois réformes symboliques pourraient être entreprises très rapidement, en gage de la volonté de la nouvelle majorité de faire bouger les choses :

- diminuer significativement l’indemnité perçue par les sénateurs (7100 euros bruts plus 6100 euros bruts d’indemnités de frais de mandat). Une baisse d’au moins 10 ou 15% donnerait un signal fort.

- baisser significativement les pensions de retraites des sénateurs (4400 euros en moyenne, jusqu’à 6600 euros après 22 ans de cotisation).

- reverser au Budget de l’Etat une part significative de l’énorme réserve mise de côté : 315 millions d’Euros sont versés au Sénat chaque année, et la cagnotte de ce dernier (qui sert notamment à financer les confortables retraites citées plus haut) s’élève à 1,7 milliard d’euros fin 2010.

Dernier livre paru

A paraître le 25 octobre